Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mme Maisel, femme fabuleuse.

Publié le par Gwladys Jativa

Résumé.

Miriam Maisel, surnommée « Midge », est une jeune femme juive, mère au foyer, dans l’Amérique de la fin des années 50.

Un soir par semaine, quand son mari Joel termine sa journée de travail, elle le retrouve pour le soutenir et l’aider lorsqu’il se produit sur scène dans des comédies de stand up.

D’un milieu aisé, sans soucis financiers, avec des familles présentes pour les aider et les soutenir, on pourrait croire que sa vie a tout du conte de fée. Mais voilà, les choses vont se compliquer pour Midge quand son mari la quitte…

Mme Maisel, Mrs Maisel, série TV
Mme Maisel, femme fabuleuse

Les personnages principaux.

Miriam “Midge” Maisel

(Rachel Brosnahan)

Dans un premier temps, elle semble non seulement être la mère parfaite, mais aussi l’épouse modèle. Elle trouve des solutions pour tous les petits et grands soucis de son mari, toujours présente, à l’écoute, bienveillante. Mais ce n’est pas tout ! Elle a toujours le brushing impeccable, très élégante, elle s’endort après son mari et se lève avant lui pour qu’il la voit toujours sous son meilleur jour !

Puis elle tombe des nues. Son mari l’a trompée et il la quitte. Dans un premier temps, il ne semble pas vouloir revenir. Puis quand il y songe et commence à réaliser ce qu’il a perdu en quittant se femme, c’est elle qui ne veut plus de lui.

Miriam Midge Maisel doit apprendre à faire sa vie indépendamment de ses parents, de son mari, de ce que les autres pensent ou disent. Et pour cela elle choisit de se lancer dans des comédies de stand up. Là ou son mari n’était pas très doué, elle excelle et remporte de beaux succès. Mais voilà, le talent ça se travaille. Et Midge doit tout apprendre ou presque. Heureusement pour elle, Midge est une femme sûre d’elle, qui a confiance dans ses capacités et surmonte les obstacles !

Joel Maisel

(Michael Zegen)

La caricature du type qui a tout pour être heureux mais qui ne s’en aperçoit que lorsqu’il a fait tout ce qu’il fallait pour perdre ce bonheur.

Il rêve d’être humoriste. Et il y  travaille dur. Malheureusement pour lui il n’est pas très doué… La seule fois ou il remporte un petit succès sur scène, c’est lorsqu’il vole le sketch d’un autre humoriste très connu.

Susie Myerson

(Alex Borstein)

Elle travaille dans le bar ou se produit Joel. On ne sait pas grand-chose d’elle. Elle semble en total désaccord avec le sexe que la nature lui a donnée, elle est issu d’un univers diamétralement opposé à celui de Midge, elle est grincheuse voire désagréable, mais quand il s’agit de travailler avec Midge pour la faire connaître, elle est pugnace et ne lâche rien. Elle est convaincue que Midge a le talent et le potentiel pour réussir dans un univers très sexiste et fermé, et bien qu’elles soient parfois en désaccord toutes les deux, Susie reste présente à ses côtés.

 

Ce que j’aime dans cette série.

Enfin une série qui annonce « comédie » et que je trouve drôle ! Mais vraiment drôle !J’ai pris des fou-rire toute seule en regardant certains épisodes !

Alors certes, je reconnais que question humour je suis très difficile. Pour moi rire de l’autre, ce n’est pas de l’humour : j’appelle cela « se moquer ». Pour moi l’humour, c’est rire avec l’autre. Et Mme Maisel me fait vraiment rire dans cette première saison ! Parce qu’elle parle de son expérience à elle : elle rit avec nous de ses déboires conjugaux, familiaux et professionnels.

Par ailleurs, au-delà de l’aspect humoristique de la série, le parcours de cette femme de la fin des années 50 nous amène à réfléchir sur le parcours des femmes en général.  Et bien que nous ayons quitté le XXème siècle, il semblerait que peu de choses aient évoluées à ce sujet…

Qu’il s’agisse de son parcours pour trouver un emploi, ou pour faire accepter qu’elle puisse être heureuse et autonome, seule et sans un mari, on trouve encore aujourd’hui pléthore d’exemples qui racontent la même histoire mais parfois avec moins de réussite… Et les hommes ne sont pas toujours ceux qui sont les plus durs… Dans la série, la mère de Midge, qui bien que très caricaturale, peut s’avérer également très (trop ?) réelle. Et là où l’on pourrait s’attendre à ce qu’une mère soutienne sa fille, elle ne cherche en fait qu’à la « recaser » avec son mari volage et échapper ainsi aux « quand dira-t-on »…

Une autre question posée par cette série est : les femmes peuvent-elles être drôles ? Et si vous ne trouvez pas d’exemples réels pour répondre favorablement à cette question, Midge, personnage fictif créé par une femme…, nous prouve que c’est le cas !

 

Fiche technique. (source : Wikipédia)

Type de série

série télévisée

Titre original

The Marvellous Mrs. Maisel

Genre

comédie dramatique

Création

Amy Sherman-Palladino

Acteurs principaux

Rachel Brosnahan

Pays d'origine

États-Unis

Chaîne d'origine

Amazon Video

Nb. de saisons

1

Nb. d'épisodes

8

Durée

46-61 minutes

Série TV, Mme Maisel
Susie et Midge

Pour la petite histoire.

Aux Emmy Awards de 2018, cette série a remporté l’Emmy de la meilleure comédie. Mais elle remporte également quatre autres statuettes se plaçant largement devant The Handmaid’s tale (La servante écarlate), série que, bien que remportant un grand succès audiovisuel semble-t-il, j’ai pour ma part abandonné au bout de deux épisodes et demi : il est des violences que je ne souhaite pas regarder chez moi !

Vous aurez peut-être reconnu Rachel Brosnahan qui incarne Midge : elle jouait, entre autre, une prostituée dans House of Cards. Elle reconnait lors de différentes interview, que jouer une femme sûre d’elle, confiante, n’est pas courant pour elle et que ce rôle de comique lui a demandé un gros travail, aussi bien sur la diction que sur la mémorisation des textes. Et en effet, les tirades de Midge lorsqu’elle est sur scène sont conséquentes et impressionnantes ! Dans cette série, je dois reconnaître que la doublure française ( assurée par Edwige Lemoine qui prête par exemple sa voix a Alice Cullen dans Twillight, pour ne citer qu’un exemple) a fait un très beau travail également !

Vous aurez peut-être reconnu Tony Shalhoub qui incarne Abe Weissman, le père de Midge ? Il jouait avec brio M. Monk dans la série éponyme : un détective privé souffrant d’une liste remarquable de toc. Il a fait un bref passage également dans The Blacklist avec un personnage secondaire, Alistair Pitt.

Vous avez aimé cet article? Vous avez des questions ? Des remarques ?

Partagez les moi dans les commentaires ! Je serai ravie d’échanger avec vous ! 😉

 

Pour voir la saison 1, c’est ici suivez le lien :

https://www.primevideo.com/detail/0SKQT5MHXXQ50OZ9FXYRFVEQM7/ref=atv_hm_hom_c_FsJguc_brws_2_3

Commenter cet article