Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Chroniques de Shannara.

Publié le par Gwladys Jativa

Réplique emblématique.

« Tout ce que je voulais c’était vivre ma vie sans contrainte…

Mais j’ai découvert que le destin avait le sens de l’humour. »

Eretria.

Si vous aimez l’Heroïc Fantasy, cette série est pour vous !

 

Résumé.

Nous sommes plongé dans un monde post apocalyptique.

Oui vous avez bien lu.

Alors comment puis-je dire en intro « Si vous aimez l’Heroïc Fantasy, cette série est pour vous ! » ?

Et bien c’est de l’Heroïc Fantasy dans un monde post apocalyptique. Surprenant ? Tout à fait. Et tout aussi intéressant.

La civilisation telle que nous la connaissons a pris fin. Pour quelle raison ? Dans la série il n’en est pas fait mention. Toujours est-il que la magie a remplacé la technologie, et les elfes sont le peuple dominant. 

Les chroniques de Shannara Heroïc Fantasy

Résumé de la saison 1 :

L’Ellcrys, un arbre immense et majestueux, protège le monde. Chacune de ses feuille représente un démon emprisonné, et tant que l’Ellcrys est en vie, les terres des elfes, des trolls, des gnomes, des nains et ce qu’il reste des humains, sont en sécurité.

Mais voilà, l’arbre perd ses feuilles… Il est en train de mourir. Et à chaque feuille qu’il perd, c’est un démon qui est libéré. Et le chef des démons, le Dagda Mor, attend son heure pour réduire en cendre les 4 Terres et tous ses peuples.

Amberle, la princesse elfe qui a été élue protectrice de l’Ellcrys au terme d’une course en aveugle, se voit confier la mission de faire renaitre l’Arbre Protecteur, et ainsi sauver le monde.

Dans cette quête elle sera aidée par Will, un jeune semi elfe, mais aussi dernier descendant de la lignée des Shannara. Et également par Eretria. Une jeune vagabonde, qui ne connait rien de ses origines. Complète ce trio, un Druide Guerrier : Allanon.

 

Résumé de la saison 2 :

Bandon, le jeune Oracle qu’Allanon le Druide a tenté de former au cours de la saison 1, s’allie au Roi sorcier qui veut régner sur tous les peuples des 4 Terres.

Dans le même temps, les Carmin (les Crimson dans la VO), veulent éradiquer toute forme de magie de ce monde. Pour ce faire, ils capturent et tuent tous ceux qui sont, ne serait-ce que soupçonné d’utiliser la magie.

Eretria va devoir retrouver Will, et elle l’aidera à empêcher les Carmin de détruire complétement la magie, tout en empêchant dans le même temps le retour du Roi sorcier.

Allanon participera lui aussi à cette quête. Et il devra de son côté remplir une autre mission : former un successeur afin qu’il ne soit pas le dernier Druide des 4 Terres…

 

Les personnages principaux.

Will Ohmsford

 (Austin Butler)

Moitié humain, moitié elfe, Will est l’incarnation du jeune homme qui ne trouve sa place nulle part. Rejeté du monde des hommes à cause de ses oreilles pointues d’elfe. Et rejeté chez les elfes à cause de son sang humain…

En fait, il pourrait être l’incarnation de tous les jeunes, hommes ou femmes, qui ne savent pas encore ce qu’ils veulent faire de leur vie : ils savent ce qu’ils ne veulent pas, mais de là à dire ce qu’il veulent…  Et Will ne veut pas rester fermier dans son village, et en même temps, il ne sait pas trop ce qu’il va faire de sa vie.

Jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune vagabonde…Eretria.

Eretria

(Ivana Baquero)

 Les Vagabonds sont ce qu’il reste de l’espèce humaine. Eretria est l’une des leurs. Elle vole et dupe ceux qu’elle croise et c’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Will Ohmsford : usant de ses charmes pour le séduire, elle en profite pour lui dérober le peu qu’il possède et l’abandonner dans la forêt.

Elle est plutôt douée comme voleuse. En même temps, sa vie parmi les vagabond a fait d’elle une cynique. Elle ne sait rien de ses origines, et ne cherche pas trop à en savoir plus.

Elle est solitaire par nécessité, et son périple avec Amberle et Will l’amènera à voir la vie et les relations d’une autre manière.  

Allanon le Druide

 (Manu Bennett)

Mon personnage préféré ! Il est tout à la fois fascinant et agaçant. Il dit rarement tout ce qu’il sait, et on pourrait croire qu’il fait de la « rétention d’information ». Et même si c’est avec les meilleurs intentions du monde, il arrive des moments ou il doit apprendre à faire confiance à ses jeunes compagnons.

Quand il découvre les pouvoirs de Bandon l’Oracle, il tente de le former, croyant qu’il sera son successeur. L’échec n’est pas du seul fait d’Allanon, même si son absence de pédagogie y joue un grand rôle.

Personnages récurrents et secondaires

Amberle Elessedil (Poppy Drayton)

Au premier abord, on pourrait croire que le personnage d’Amberle est la caricature de l’enfant roi, pourrie gâtée.

Certes, elles est née Princesse de la famille Royale d’Arborlon (citadelle des Elfes), et il semble que tout lui réussisse.

Mais très vite on découvre qu’elle se bat pour ce en quoi elle croit. Malgré les différences de peuples et de rang social, elle défend ses amis, Will et Eretria, tout au long de leur quête pour ramener à la vie l’Ellcrys, faisant parfois passer sa propre sécurité au second plan pour les aider quand ils en ont besoin.

Ander Elessedil

 (Aaron Jakubento)

L’Oncle d’Amberle. Il n’est pas censé régner. Même si le père d’Amberle, premier héritier du trône des Elfes est mort, il reste encore un frère avant lui dans la ligne de succession.  

Cela ne le dérange pas, puisqu’il ne veut pas du trône. Mais comme dans tout bon scénario d’Héroïc Fantasy, c’est justement parce qu’il n’en veut pas, qu’il va s’y retrouver… 😉

 

Bandon l’Oracle

(Marcus Vanco)

Enfant martyrisé, il devient un jeune homme torturé.

Quand on le découvre, on a beaucoup d’empathie pour lui : il a été maltraité depuis son plus jeune âge parce qu’il était différent et que son entourage ne comprenait pas sa magie. Lui-même ne la comprenait pas trop non plus d’ailleurs…

Puis, Allanon le prend sous son aile et tente de le former pour qu’il maitrise sa magie. Mais le jeune Bandon est plutôt récalcitrant. Et il passe son temps à contester ce qui lui est imposé, et à clamer sa volonté de disposer de son « libre arbitre ».

Mais sait-il lui-même ce qu’il veut vraiment ?...

Mareth Ravenlock-Elessedil

(Malese Jow)

Mareth est une jeune semi elfe qui apparait dès le début de la saison 2.

Elle dispose de surprenants pouvoirs magiques et tout comme Bandon, elle n’a jamais été formé à l’art de la magie. Elle, par contre, cherche à apprendre et à maîtriser ses pouvoirs. Et c’est pour cette raison qu’elle est partie à la recherche d’Allanon le Druide.

Mais est-ce bien sa seule raison ?...

 

Les chroniques de Shannara. Heroïc Fantasy
Allanon le Druide

Ce que j’aime dans cette série.

Voici le parfait exemple d’une série américaine qui perd énormément lors du passage à la version française…

Si vous maîtrisez bien l’anglais, je vous conseille fortement de la regarder en VO. Voire, en VO sous-titré si, comme moi, vous ne parlez pas suffisamment bien la langue d’origine !

Parce que la version française est une véritable catastrophe ! Parfois les voix françaises semblent en faire trop, ou pas assez, ou alors ne semblent pas prendre leur personnage au sérieux. Bref, comme souvent, étant donné que ce n’est qu’une série, en France ça ne semble pas mériter un vrai travail de doublage…   

Quelques autres détails surprenants : les personnages sortent des combats avec les vêtements impeccables : on les croirait juste sortis du pressing. Les brushing et maquillages sont toujours parfait. Même quand les visages sont « barbouillés » de boue ou de sang, cela semble toujours très propre. Trop propre, même.

Mais ne croyez pas que cela enlève quelque chose, ou gâche la série ! Personnellement je trouve que cela fait partie du charme de cette série.

Par ailleurs, j’aime beaucoup l’évolution que font les deux plus jeunes personnages principaux : Will et Eretria.

Lors de la première saison, ils sont tous les deux assez naïfs et « innocents ». Et ils apprennent de leurs expériences, ils mûrissent, et lorsqu’on les retrouve dans la deuxième saison on perçoit dès le début ce changement.

Allanon, lui aussi évolue. Il ne devient pas un grand pédagogue pour autant, mais il tire les leçons de son échec avec Bandon, et quand il doit enseigner à Mareth, il s’y prend un peu mieux.

Les relations entre les personnages évoluent elles aussi.

Enfin, comme souvent dans les univers d’Heroïc Fantasy, j’aime beaucoup les valeurs transmises dans ces histoires : l’acceptation de nos différences, l’alliance et la compréhension sont plus fortes que la suspicion et le mensonge. Malgré tout, les héros ne sont pas ici tout blancs et les méchants tout noirs : chacun a sa part d’Ombre et de Lumière.  

Fiche technique.

Titre original

The Shannara Chronicles

Genre

Fantasy, aventure

Création

Alfred Gough
Miles Millar
(développement)
D'après la série littéraire Shannara de Terry Brooks

Production

Farah Films
Millar Gough Ink
Raygun One
Sonar Entertainment
MTV Production Development

Acteurs principaux

Austin Butler
Poppy Drayton
Ivana Baquero
Manu Bennett
Aaron Jakubenko

Musique

Felix Erskine
Lukas Burton

Pays d'origine

États-Unis

Chaîne d'origine

MTV (saison 1)
Spike (saison 2)

Nb. de saisons

2

Nb. d'épisodes

20

Les chroniques de Shannara. Heroïc Fantasy
Ellcrys

Pour la petite histoire.

La série a été, dans certains médias, comparée à Games of Thrones. Ou à un Seigneur des anneaux version série.

Pour ma part, je ne vois pas où se place la comparaison. Les univers sont totalement différents. L’histoire, le background des personnages, tout comme la manière d’amener cette histoire, sont aussi totalement différentes.

Les seuls points communs entre ces trois titres, c’est leur classement par genre : dans la catégorie Heroïc fantasy. Et que les trois, sont inspirés de romans. Je n’ai, à ce jour, pas encore lu les romans de Terry Brooks dont est inspirée cette série. Quand ce sera fait, je vous partagerai sans doute un post sur le sujet 😉

Il a été reproché à cette série d’être un peu trop manichéenne. En même temps, c’est un grand classique de ce genre… tous les scénarii d’Heroïc Fantasy sont sur un modèle assez similaire : le monde (quel qu’il soit) est au bord du gouffre, et nous avons besoin d’un héros (ou d’une compagnie de héros) pour le sauver.

Alors en effet, on ne peut pas qualifier le scénario de cette série de complexe, avec des méandres, des rebondissements, des surprises à tous les épisodes… C’est un scénario basique et sympathique de Donjons et Dragons : un elfe, un voleur, un druide guerrier, et un paladin ont une quête à remplir pour sauver le monde.

J’ai lu également que les acteurs étaient « mauvais », ou « trop lisses », sans expressions émotionnelles… Je soupçonne ceux qui ont écrit cela de n’avoir regardé que la version Française… Et je ne peux que les inviter à regarder cette série en VO.

Alors certes, ce n’est pas la meilleure série du genre de tous les temps. Néanmoins, les paysages sont magnifiques (vive les tournages en Nouvelle Zélande), les effets spéciaux sont plus que sympathiques, et comme je le disais plus haut, le scénario tient tout autant la route que celui d’autres séries.

Je ne la définirai pas comme une série culte, mais elle est toutefois rafraichissante et tout à fait plaisante à regarder. J’aurai pour ma part, bien apprécié d’autres saisons !

Vous avez aimé cet article? Vous avez des questions ? Des remarques ?

Partagez les moi dans les commentaires ! Je serai ravie d’échanger avec vous ! 😉

Si vous voulez voir et/ou offrir cette série, vous pourrez la trouver en cliquant sur le lien ci-dessous :

« Les chroniques de Shannara »

Commenter cet article