Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Crown

Publié le par Gwladys Jativa

Saison 1 et 2

Réplique emblématique :

Alors qu’ils ont appris la mort du roi et qu’ils rentrent en urgence en Angleterre, Elisabeth et Philip s’apprêtent à quitter l’avion qui les ramène d’une tournée en Australie et en Nouvelle Zélande :

«   - Je vais descendre avec elle !, dit Philip

- Pardonnez-moi Monsieur…, l’arrête le 1er secrétaire. Mais la Monarchie a la préséance… Toujours ! »

 

Résumé.

La toute jeune Élisabeth devient reine du Royaume Uni et du Commonwealth. Chef de l’Église, de l’armée et de la justice.

Elle semble tellement fragile face aux responsabilités qui d’un seul coup l’accablent… Et elle ne semble pas du tout prête à assumer et prendre en charge ses fonctions.

Confrontée à Winston Churchill, premier ministre qui semble toujours prêt à dévorer tous ceux qui s’opposent à lui, elle semble encore plus démunie.

Très vite elle se rend compte qu’il lui manque des éléments. Que son éducation de princesse royale, exclusivement centrée sur l’histoire, l’élocution, la littérature et la musique ne l’a pas préparée à ce qu’elle doit accomplir.

En même temps, son rôle de monarque constitutionnel ressemble souvent à une façade qui ne lui convient pas forcément. 

 

Les personnages principaux.

Elisatbeth II

Née Elisabeth Alexandra Mary d’York

Surnommée Lilibeth

(Claire Foy)

Elle semble en permanence tiraillée entre ce qu’elle veut faire et ce qu’elle doit faire.

Naïvement, je croyais que la reine d’Angleterre pouvait décider d’à peu près tout ce qu’elle voulait. Et bien en fait, non. Même son secrétaire, elle ne peut pas le choisir. Quel nom vont porter ses enfants, elle ne peut pas en décider. Quelles robes elle va porter pour les tournées internationales, elle ne peut pas en décider. Cela étant personne ne lui oppose un « non » ouvert et franc. Tout est dit d’une manière qui laisse à penser qu’elle dispose de son libre choix…

Quand elle accède au trône, sa grand-mère lui dit : « Vous êtes Elisabeth Mountbatten mais aussi Elisabeth Regina. Les deux vont être souvent en conflit. Et la reine doit gagner. Toujours. »…

Philip Mountbatten duc d’Edimbourg

Né Prince Philippe de Grèce et de Danemark.

(Matt Smith)

 Il a l’air d’un chiot battu. Tête inclinée, regard par en dessous, il semble torturé intérieurement. Plus encore qu’Elisabeth, il n’accepte pas ce rôle de pantomime que lui impose l’accession au trône de sa femme.

Comme le montre si bien la citation en début d’article : la monarchie  a la préséance. Toujours. Et quand il s’agit de donner son nom à ses enfants, cela aussi lui est refusé…Pas par la reine. Par le gouvernement qui décide que le nom de Windsor sera celui de la famille royale. 

Il prône la modernisation de la monarchie et parfois réussi à apporter quelques changements.

C’est à lui que l’on doit par exemple (en tout cas dans la série), le passage à la télévision du couronnement d’Elisabeth.

Il se heurte néanmoins à toute la force d’inertie d’un système qui existe depuis fort longtemps, et dont beaucoup de membres ne souhaitent pas voir de trop grands changements… Sans doute est-ce l’une des raisons qui lui valent cet air de chien battu…

Winston Churchill

(John Lithgow)

Surnommé le Bouledogue.

Il entretient une relation très proche et de confiance avec le père d’Elisabeth. Et quand celle-ci arrive sur le trône il devient en quelque sorte son mentor. Il sait qu’elle n’est pas prête pour tout ce qui l’attend, et il décide de la « former ». Mais tout est fait selon les codes de la monarchie : à savoir à demi-mots, par sous-entendus, informations implicites, voire cachées.

Cela étant, former la nouvelle reine n’est pas sa seule motivation. Il aime le pouvoir et n’entend pas le lâcher si facilement.

Georges VI

Né Albert Frederick Arthur Georges

(Jared Harris)

Toute sa vie, et celle de sa famille, est bouleversée par l’abdication de son frère. En tant que second fils, il n’était pas censé régner.

Et il vit le choix de son frère comme une trahison qu’il ne lui pardonnera pas.

Pour ceux qui ne connaissent pas la petite histoire : le prince Albert souffrait de bégaiement. Or le roi doit s’exprimer en public lors de différents événements publics… Un très beau film intitulé « Le discours d’un roi » a été réalisé à ce sujet.

Edouard VIII

Né Edward Albert Christian George Andrew Patrick David

(Alex Jennings)

L’Oncle Banni. Par amour pour une femme que le système monarchique ne l’a pas autorisé à épouser, il renonce à son trône.

Quand il abdique en faveur de son frère pour pouvoir se marier avec une femme deux fois divorcée, il renonce également à faire partie de la famille royale : il devra vivre en exil et ne pourra rentrer en Angleterre qu’avec l’accord express du souverain. Il perd ses titres et ses privilèges.

Margaret Du Royaume Uni

(Vanessa Kirby)

Margaret est la sœur de la reine. Et son antithèse.

Elle est aussi exubérante que sa sœur semble calme et posée. Elle aime les caméras et faire « la une » alors que sa sœur préfèrerai  fuir les journalistes.

Dans ces premières saisons, sont abordés les amours tumultueuses de Margaret. En effet, elle tombe amoureuse et veut épouser Peter Townsend. L’écuyer de son père et pilote de la royale air force. Mais voilà, Peter Townsend est divorcé… Et Elisabeth, en tant que sœur, veut donner son accord à ce mariage, mais en tant que reine et chef de l’Eglise, ne peut y consentir…

 

Ce que j’aime dans cette série.

Si comme moi vous ne connaissez rien ou presque à la famille royale d’Angleterre, si comme moi vous ne lisez pas la presse people, vous découvrirez beaucoup de choses dans cette série extrêmement bien documentée, sur ce monde à part et pourtant bien réel. La première saison aborde l’accession au trône de la reine Elisabeth et les premières années de son règne. La deuxième saison est plus centrée sur les relations parfois tendues et difficiles du couple royal. Nous en apprenons plus également sur la jeunesse de Philip et l’éducation du Prince Charles : édifiant, sera mon seul commentaire à ce sujet… Je vous laisse regarder et vous faire votre propre idée 😉

L’enfance de la reine, on la découvre au travers de flash-back qui nous révèlent le choc qu’a été l’abdication de son oncle. Choc pour son père, qui ne pensait pas régner, et de ce fait bouleversement pour toute la famille. Les rôles et places de tous les membres de cette famille sont bouleversés par cet événement. Les projets de chacun sont chamboulés.

La série est filmée et mise en scène d’une manière qui rend toute la pesanteur du protocole, des codes de la monarchie, de ce qui se dit, mais surtout de ce qui ne se dit pas ! Les réalisateurs jouent pour ce faire avec brio sur les éclairages et les silences qui parfois, deviennent aussi pesant que tout ce protocole dont Elisabeth ne peut pas se défaire.

Un dernier mot sur un personnage que j’aime beaucoup : Tommy, incarné par Pip Torrens.

Tommy est le premier secrétaire du Roi Georges VI. Quand Elisabeth monte sur le trône, il devient son premier secrétaire également. Tommy est d’une fidélité à toute épreuve envers, non pas le monarque, mais envers la Monarchie. Et d’une certaine manière, il est le véritable pouvoir à Buckingham Palace. Il est le « prince consort », celui qui œuvre dans l’ombre. Il est également l’incarnation parfaite du protocole : jamais il ne s’oppose ouvertement à la reine ! Il va même jusqu’à lui dire que ses idées sont bonnes, et arrive en même temps à la faire changer d’avis et à contrecarrer tout ce qu’elle pourrait vouloir mettre en œuvre. Quand Tommy prend sa retraite, la reine demande à ce que Martin Charteris (son ancien secrétaire particulier) soit nommé au poste de Tommy… Mais voilà, Martin est le plus jeune des deux secrétaires formés à prendre la relève. Et on n’a jamais nommé le plus jeune comme successeur… C’est le plus vieux qui prend la place vacante. « On a toujours fait comme ça »…C’est la « tradition »…

 

Fiche technique.

Titre original

The Crown

Genre

Drame
Biopic

Création

Peter Morgan

Acteurs principaux

Claire Foy
Matt Smith
Jared Harris
Vanessa Kirby
John Lithgow

Musique

Rupert Gregson-Williams

Pays d'origine

États-Unis
Royaume-Uni

Chaîne d'origine

Netflix

Nb. d'épisodes

10 par saison

 

Pour la petite histoire.

Une mention spéciale pour les costumes qui sont absolument magnifiques.

Par exemple : la robe que porte Claire Foy pour la scène du couronnement est la réplique exacte de celle que portait la reine Elisabeth et aurait couté près de 35000 Euros !

Source : https://www.programme-tv.net/news/series-tv/100474-the-crown-les-10-secrets-de-la-serie-de-netflix/

 

Et pour les fans de Science-Fiction, peut être aurez-vous reconnu Mat Smith ?

En 2009 il a été choisi pour incarner le 11ème Docteur dans la fameuse série SF « Doctor Who », la plus longue série de Science-fiction de tous les temps : diffusée depuis novembre 1963 !!! Peut être le sujet d’un prochain post, mais il faudra attendre : je n’ai pas vu l’intégralité de la série… 😉

 

Si vous voulez voir et/ou offrir la série The Crown, vous pourrez trouver l’intégrale de la saison 1 en cliquant sur le lien ci-dessous :

« The Crown » intégrale saison 1

Vous avez aimé cet article? Vous avez des questions ? Des remarques ?

Partagez les moi dans les commentaires ! Je serai ravie d’échanger avec vous ! 😉

Commenter cet article