Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Esprit Criminels

Publié le par Gwladys Jativa

série américaine, série TV
Esprits Criminels

Réplique emblématique

«   - Tu sais dans Star Trek, quand le capitaine Kirk demande à MacCoy de faire un truc impossible et que MacCoy dit : « Ca va pas ! J’suis médecin, je ne fais pas de miracle ! », dit Garcia

- Quoi ? Tu es en train de me dire que tu ne sais plus faire de miracles ? répond Morgan

- Non, je dis que je ne suis pas médecin. »

 Dialogue entre Morgan et Garcia Saison 1

Résumé.

Nous suivons une équipe de profiler du FBI.

Ils font partie d’une équipe spéciale : le Bureau des Sciences du Comportement. En version originale il s’agit du BAU : Behavioral Analysis Unit.

Ces agents un peu à part, enquêtent sur des crimes eux aussi « à part ». C’est-à-dire qu’ils ne peuvent intervenir dans une enquête que si la police locale fait appel à eux. Dans ces cas-là, il peut s’agir de tueurs en série, mais également de pyromanes, ou de criminels souffrant de troubles mentaux.

Au travers de l’observation des comportements des criminels, ce qu’ils font ou ne font pas sur les scènes de crimes, durant l’enquête, etc., ils en déduisent un « profil » pour aider la police à les arrêter.

Il est à noter que souvent, ils ont besoin de plusieurs scènes de crimes avant de pouvoir réaliser un profil fiable. En effet, c’est en recoupant les différentes informations des différentes scènes de crimes qu’ils peuvent affiner leurs analyses.

Ainsi les premiers profils font souvent « choux blancs »…

 

Mise garde.

Les épisodes sont tous classés « Déconseillés au moins de 10 ans. »

Certains sont classés « Déconseillés au moins de 12 ans. »

Et quelques-uns, même s’ils sont rares, « Interdits au moins de 16 ans »

Pour ces derniers je ne vous en parlerai pas. En effet, après les avoir vu une fois, je ne les ai plus jamais regardé à nouveau…

Les personnages principaux.

Aaron Hotchner

 (Thomas Gibson)

Il est le chef de l’unité durant de nombreuses saisons.

C’est un personnage assez froid et distant. On ne le voit que très rarement sourire. Et en même temps, étant donné ce qu’il voit au quotidien dans son travail ça peut se comprendre…

Néanmoins derrière cette façade, on se rend vite compte qu’il est très attaché à tous les membres de son équipe : il les protège quoi qu’il arrive, mais sait aussi « remettre les pendules à l’heure » chaque fois que c’est nécessaire.

Il a en quelque sorte le rôle du père dans cette équipe : il protège et cadre. Il est d’ailleurs pendant longtemps dans la série le seul à être père de famille. 

Jenifer Jarreau: dite JJ

  1. J. Cook)

Agent de liaison entre le FBI et toutes les autres instances concernées par les enquêtes, elle évolue ensuite comme profiler.

Si Hotchner symbolise le père, JJ est indéniablement la mère. Elle est douce, avenante, gentille et extraordinairement diplomate ! Elle console aussi bien les membres de l’équipe que les familles des victimes, elle prend sous son aile ses collègues quand ils sont fragiles et elle semble inébranlable.

C’est le second personnage de la série qui deviendra parent au fil des saisons.

C’est un personnage très attachant et les saisons ou l’actrice n’est pas là se font cruellement sentir. D’ailleurs la production finit toujours par la rappeler…

Jason Gideon

(Mandy Patinkin)

Nous avons les parents symboliques, voici venir l’un des patriarche, l’un des ancêtres…

Bien que ce personnage disparaisse de la série assez rapidement, il reste très présent dans l’histoire. Tout d’abord parce qu’il est l’un des fondateur de BAU. C’est Gideon et l’agent Rossi (qui rejoindra un peu plus tard l’équipe) qui ont créé cette manière de travailler. Par ailleurs il est le mentor d’un autre membre de l’équipe : le tout jeune docteur Reid.

Contrairement à JJ, Gideon n’a rien d’attachant. Il a même un petit côté sociopathique assez déplaisant… On ne peut s’empêcher de se dire que si il comprend aussi bien ces malades mentaux c’est parce qu’il leur ressemble un petit chouilla… Il n’est d’ailleurs pas très doué dans ses relations avec les autres membres de l’équipe.

Emilie Prentiss

(Paget Brewster)

Elle arrive à la saison 2 remplaçant le personnage d’Elle Greenaway.

Elle est dans un premier temps assez mal accepté par Hotchner qui a l’impression qu’on lui envoie un espion. Puis il se rendra compte que Prentiss est efficace et très douée.

Au fil des saisons, elle évoluera jusqu’à devenir chef d’unité au BAU.

C’est un personnage plutôt solitaire : elle a du mal à se lier et à faire confiance aux autres.

Quand elle devient chef d’unité son côté solitaire s’accentue : on ne sait que très rarement ce que ressent Prentiss.  

Derek Morgan

(Shemar Moore)

Personnage présent durant de nombreuses saisons, c’est le paladin de l’histoire. Défenseur de la veuve et de l’orphelin, beau gosse de service, musclé, et toujours plein d’attention pour les faibles, il ne laisse jamais s’échapper un méchant.

Un peu caricatural au début de la série, il devient un peu plus humain au fil du temps. On découvre un passé tourmenté chez ce personnage beaucoup trop lisse initialement.

Il est le meilleur ami de Garcia. Mais comme le dit la chanson de Goldman « un peu comme un grand frère, un peu incestueux quand elle veut… » leur relation est plus qu’ambigüe !

Mais il incarne ce grand frère (bien que beaucoup moins incestueux dans ce cas)  auprès d’un autre personnage important : Reid.

Docteur Spencer Reid

(Matthew Grey Gubbler)

Quand il arrive au BAU il est tout jeune (à peine 25 ans) et déjà titulaire de plusieurs doctorats.

Souvent surnommé «  le petit génie » on peut se demander s’il n’est pas autiste Asperger.

Il souffre de quelques TOC et refuse de serrer la main à qui que soit pour éviter les microbes.

Côté relationnel il n’est pas très doué non plus… Incapable de livrer et de partager son ressenti et ses émotions il se réfugie dans ses connaissances encyclopédiques et les chiffres : il préfère donner des stats plutôt que de parler de lui.

Au fil des saisons, on le verra évoluer et grandir. Après tout il est le plus jeune de l’équipe et donc celui qui est le plus soumis à évolution. Et autant il est cruellement en recherche de reconnaissance dans les premières saisons, autant il devient un profiler efficace mais également un homme sachant faire preuve d’empathie et de compréhension pour les autres.

Sans conteste mon personnage préféré !

Pénélope Garcia

(Kirsteen Vangness)

Elle est l’analyste technique de l’équipe. Elle est aussi le personnage un peu « dingue » de l’équipe.

Ancienne pirate informatique, quand elle se fait prendre on lui donne le choix entre rester du côté obscur de la force et faire de la prison, ou rejoindre les Jedis. Elle choisira les Jedis.

Au fil du temps on découvre un peu de son histoire personnelle qui est assez chaotique également.

C’est un personnage qui évolue beaucoup, même si on ne le voit que peu dans les premières saisons : hacker de génie, elle est aussi hypersensible et on se demande parfois comment elle peut enquêter sur autant d’horreurs.

Elle collectionne les photos et vidéos de chatons ainsi que les licornes pour se remonter le moral quand les choses sont trop dures pour elle. On pourrait la croire fragile, mais Garcia est en fait un personnage extraordinairement résilient ! 

David Rossi

(Joe Mantegna)

Et voici le second patriarche. Il est le binôme de Gideon dans la fondation du BAU.

Marié 4 fois, divorcé 3. Les « ex Mme Rossi » sont un grand sujet de plaisanteries dans l’équipe.

Equipe qu’il a tout d’abord du mal à intégrer. Quand il a fondé le BAU avec Gideon, ils avaient l’habitude de travailler seuls. Ensuite Rossi prendra sa retraite pour écrire des livres. Après le départ de Gideon du BAU, Rossi revient. Mais il ne s’est pas mis à jour sur les méthodes de travail. Et il faut qu’Hotchner intervienne pour qu’il réalise que sa manière de faire n’est pas, n’est plus adaptée.

C’est toutefois un personnage qui sait se remettre en question et au fil des saisons il devient un véritable pilier de l’équipe. Malgré tout ce qu’il voit au quotidien, il ne désespère pas de la nature humaine et  il continue de vouloir créer des liens avec les gens. Et c’est sans doute pour cela qu’il se marie aussi souvent 😉

 

série américaine, série TV, policier, enquêtes
Esprits criminels

Ce que j’aime dans cette série.

Avertissement : je ne peux que renouveler l’avertissement que j’ai fait en début de post : ici nous plongeons dans les tréfonds de la psyché humaine.

Quelques enquêtes portent certes sur des tueurs en séries, mais avant tout il est question des désordres psychiques de certains êtres humains… Et c’est rarement beau à voir… Toutefois la série à fait l’objet de beaucoup de critique la prétendant « violente ». Or on ne peut pas dire que ce soit le cas à proprement parler. Game of Thrones est une série violente. Esprit Criminel suggère les actes de violence bien plus qu’elle ne les montre. Mais comme notre imagination est foisonnante, ce que la série ne montre pas et que nous nous représentons est assez dur a gérer. Plus que la série, c’est probablement notre propre imaginaire qui est violent.

Cette série est très très bien documentée sur le sujet des désordres psychiques. Les personnages (comme Reid entre autre) revoient d’ailleurs certaines de leurs allégations quand en 2013 parait aux État-Unis la nouvelle version du Manuel de Diagnostic des troubles mentaux (le DSM 5). En effet avec cette  parution certaines pathologies sont renommées, les critères sont changés, d’autres disparaissent. Et comme les profiler enquêtent surtout sur les crimes liés aux pathologies mentales, il est essentiel que la production se tienne au fait des évolutions.

Elle nous montre aussi comment le fait de comprendre les gens peut nous aider. Alors certes, dans ce cas le travail de compréhension du comportement humain est poussé à l’extrême, mais c’est pourtant à chaque fois ce qui leur permet de mettre fin aux crimes. ATTENTION : comprendre les gens, comprendre leurs comportements, ne signifie qu’on est d’accord. Ni qu’on les excuse. Seulement c’est un étape clé pour arriver à faire changer les choses…

Une autre chose que j’aime dans cette série, c’est que les personnages clés de l’équipe évoluent vraiment : quand on revoit la saison 1 juste après quelques épisodes des dernières saisons, on peut se rendre compte des changements intervenus au fil du temps chez les personnages. C’est souvent ce qui manque dans les séries longue durée : les personnages passent 5 voire 10 ans ensemble, et ils restent inchangés… Humainement, c’est assez improbable… Ici, ils mûrissent (pour Reid, Garcia et Morgan), ils s’assouplissent pour les plus vieux (Hotchner, Rossi) mais il gagnent aussi en assurance pour ceux qui en manquaient, ils développent de nouvelles compétences (JJ et Garcia), leurs valeurs et leurs priorités sont également soumises à évolution (pour tous les personnages) et en tant que spectateurs on fait ce chemin avec eux.

.

Fiche technique. (Source : Wikipédia)

Titre original

Criminal Minds

Titre francophone

Esprit Criminels

Genre

policière dramatique de profilage criminel

Création

Jeff Davis

Production

Production exécutive
Mark Gordon (2005–…)
Jeff Davis (2005–2007)
Edward Allen Bernero (2005–2011)
Deborah Spera (2006–2011)


Société(s) de production
The Mark Gordon Company
(2005-…)
ABC Studios (2007-...)
Touchstone Television (2005-2007)

CBS Paramount Network Television (2005-2009)


Société(s) de distribution
CBS Television Distribution
(USA)
Disney Media Distribution (Monde)
Paramount Home Media Distribution (DVD, USA)
Walt Disney Home Entertainment (DVD, Monde)

Acteurs principaux

Thomas Gibson (saisons 1 à 12)
Mandy Patinkin (saisons 1 à 3)
Shemar Moore (saisons 1 à 11)
Matthew Gray Gubler
Paget Brewster (saisons 2 à 7, depuis la saison 12)
A. J. Cook (saisons 1 à 5, depuis la saison 7)
Kirsten Vangsness

Musique

Marc Fantini

Mark Mancina
Steffan Fantini
Scott Gordon

Pays d'origine

Etats-Unis
Serie Américaine, série TV, policier, enquêtes, polar
Esprits Criminels

Pour la petite histoire.

Un jour, Mandy Patinkin (Jason Gideon) ne se présente pas sur les lieux du tournage.

Malgré les appels téléphonique de la production, il ne vient pas et ne reviendra pas sur le plateau. Il sera donc licencié.

Plus tard, l’acteur dira dans la presse que jouer dans Esprits Criminels a été sa  plus grosse erreur. Il trouvait la série trop violente.

A côté de son métier d’acteur, Mandy Patinkin est également chanteur.

Mais cette fin impromptue dans Esprit Criminels, ne signe pas la fin de sa carrière d’acteur : plus tard il jouera dans Homeland. Une série qui a fait un carton aux États Unis malgré de sérieuses critiques négatives également.

Mais nous en parlerons dans un prochain post 😉

C’est une série ou les péripéties de tournages ne manquent pas : Thomas Gibson (Aaron Hotchner) ne fera pas partie de la distribution pendant une saison parce que suite à une altercation assez violente avec un scénariste il est d’abord « privé » de plateau, puis il est viré.

Les femmes ne sont pas en reste : A.J Cook et Paget Bruster disparaissent toutes deux à certains moments. Dans un premier temps, on nous dit que c’est  pour des raisons officielles « d’économies »… Mais on apprendra plus tard que la chaine CBS voulait tout simplement d’autres figures féminines dans la série…

Mais au Etats-Unis le pouvoir des fans est grand… Et aucune actrice n’arrivera à prendre la place de JJ ni de Prentiss dans le cœur des fans de la série. Et la chaine fera finalement revenir les deux actrices !  

Dans le générique, vous remarquerez une série conséquente de portraits en arrière-plan des personnages principaux. Si vous vous demandez à qui correspondent ces photos, sachez que ce sont des portraits de criminels ayant réellement sévis aux États-Unis. On peut y retrouver Ted Bundy (qui a avoué 30 homicides), Charles Manson (fondateur et gourou d’une secte qu’il a appelé la Famille. Il poussait ses membres à commettre de nombreux meurtres), John Wayne Gacy (polygame, violeur et tueur de plus de trente jeunes homes. Quand il a été arrêté on a déterré 26 corps sous sa demeure.), Lee Harvey Oswald (tout le monde connait son histoire je pense), Harry Lee Lucas (quand il est arrêté il avoue 360 meurtres. 199 sont confirmés mais fautes de preuves il sera condamné à mort pour 19 meurtres), mais aussi Richard Ramirez (il est reconnu coupable du meurtre de 13 personnes, mais également de 5 tentatives de meurtres, 11 viols et 14 vols aggravés avec effraction. Il se présente comme un sataniste et déclare lors de son procès : « Vous ne me comprenez pas. Vous n'en êtes pas capables ! Je suis au-delà de votre expérience. Je suis au-delà du Bien et du Mal... » ),ou encore Jeffrey Dahmers (condamné pour 17 meurtres avec démembrements cannibalisme et nécrophilie)…

Le BAU existe réellement aux États Unis. Et les scénaristes de cette série ont travaillé avec un ancien agent du FBI pour construire les scenarii et rendre les personnages des profiler crédibles.

Deux spin off ont vu le jour. Tout d’abord en 2009, « Criminal Mind : suspect Behavior ». Puis en 2013 « Esprits Criminels : Unité sans frontière » avec Gary Sinise (Les experts Manhattan) Malheureusement aucune de ces deux séries ne rencontrera le succès de la série mère…

Vous avez aimé cet article? Vous avez des questions ? Des remarques ?

Partagez les moi dans les commentaires ! Je serai ravie d’échanger avec vous ! 😉

Si vous voulez voir et/ou offrir cette série, vous pourrez la trouver en cliquant sur les liens ci-dessous :

Esprits criminels saison 1

Esprits criminels saison 2

Esprits criminels saison 3

Esprits criminels saison 4

Esprits criminels saison 5

Esprits criminels saison 6

Esprits criminels saison 7

Esprits criminels saison 8

Esprits criminels saison 9

Esprits criminels saison 10

Esprits criminels saison 11

Esprits criminels saison 12

Esprits criminels saison 13

Esprits criminels saison 14

 

Commenter cet article

Cedric 18/09/2019 14:15

Je ne me lasserai jamais de dire à quel point j’aime cette série. Je peux passer des journées entières à visionner « Esprits criminels ». Pour les personnes qui aiment les enquêtes policières, ce programme est un pur régal.

Gwladys Jativa 28/09/2019 17:17

Entièrement d'accord avec toi ! Et contrairement à certaines critiques ce n'est pas une série "ultra violente"! Comme l'ont fait remarquer certains des acteurs, la série est soumise à la censure aux états unis... Les réalisateurs ne peuvent pas montrer d'images trop violentes !