Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Last Kingdom

Publié le par Gwladys Jativa

The Last Kingdom

Réplique emblématique

«  Je suis Uthred, fils d’Uthred. Le destin a fait de moi un danois. (…) J’ai foi en ma destinée. »

Voix off d’intro dans la Saison 1

Résumé.

Nous sommes dans « l’Angleterre » du IXème siècle.

Les guillemets, c’est parce que l’Angleterre telle que nous la connaissons n’existe pas encore : comme la France, elle est encore divisée en plusieurs royaumes distincts.

Alfred, roi du Wessex cherche à unifier ces différents royaumes pour que, tous ensembles, ils soient plus fort contre les invasions Danoises ( aussi appelés Vikings) qui sont alors fréquentes.

Uhtred de Bebbanburg est le fils d’un noble Saxon. Suite à une attaque des Danois il se retrouve non seulement orphelin, mais aussi kidnappé puis adopté par ses ravisseurs.

Il sera élevé en Viking. Puis retrouvera ses origines. Mais à qui ira sa loyauté ?

 

Les personnages principaux.

Uhtred de Bebbanburg

Dit « l’incroyant » ou encore « Jeune nigaud »

 (Alexander Dreymon)

Difficile de savoir si il ne se rend pas compte qu’il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas dire, ou si simplement il tient à rester en accord avec lui-même quoi qu’il arrive. Ainsi il ne dira jamais « blanc » si il pense « noir ». C’est à la fois admirable et absolument dysfonctionnel dans un monde ou les puissants ne rêvent que d’une chose : qu’on flatte leurs egos déjà surdimensionnés. 

Cerise sur le gâteau, Uhtred ne sait absolument pas arrondir les angles… On peut dire ce qu’on pense tout en restant diplomate : ça peut aider souvent… Mais lui, non. Il semblerait que son éducation au sein des Saxons ne lui ai pas permis de développer de l’adaptabilité.

Ainsi il paye tout au long de la série le fait de ne pas savoir se taire à certains moments, ou de ne pas savoir se montrer diplomate, mais malgré tout il continue sur sa lancée.

Et en cela, c’est un personnage admirable : il tient sa ligne de conduite et assume les conséquences.

Sur le plan relationnel c’est un désastre : il ne voit les choses que par son propre prisme et refuse de considérer les autres points de vue. Cela dit, il n’est pas le seul…

Néanmoins ce mélange entre des premières années avec une mère catholique, puis de nombreuses années avec des païens, avant de revenir sur des terres catholiques lui ont appris que les croyances différent, mais qu’il n’y en a pas une bonne ou une mauvaise : sur ce sujet il est un précurseur. Il fait preuve de beaucoup de tolérance là où tout le monde cherche à convertir tout le monde.

Alfred, roi du Wessex

(David Dawson)

Un stratège et un visionnaire. Il a un objectif en tête : l’unification des différents royaumes pour n’en constituer qu’un seul, plus puissant. Sa vision n’est toutefois pas désintéressée loin s’en faut : il serait bien sûr le souverain de ce puissant pays, et sa lignée à sa suite. Avec son épouse Aelswith, ils sont de fervents catholiques et luttent sans relâche contre le paganisme.

Toute la série il tentera de « ramener » Uhtred dans le giron de l’Eglise. Il tentera aussi de le faire se plier à des règles de protocoles que jamais Uhtred ne parviendra à respecter…  

Leofric

(Adrian Bower)

C’est un peu Uhtred qui aurait compris ce qu’il vaut mieux taire. Il sait quel est son rang et s’y tient. Il ne prétend pas que c’est normal, qu’il ne faille rien y faire, mais il sait ou mettre de l’énergie quand c’est nécessaire, et quand lâcher prise…

Père Beocca

(Ian Hart)

Il était prêtre chez le père biologique de Uhtred. Il a donc participé à l’éducation de ce dernier dans ses plus jeunes années.

Quand il le retrouvera plus tard, il tentera lui aussi de ramener Uhtred à ses croyances d’origine.

Il passe beaucoup de temps à passer derrière Uhtred pour mettre du baume sur les susceptibilités que ce dernier froisse. Il le protège également très souvent des foudres royales : sans lui, nul doute que le personnage principal de la série n’ai pu survivre à sa première rencontre avec le roi du Wessex…

 

the last Kingdom, série télé, Série
Uthred

Ce que j’aime dans cette série.

Enfin une série se passant au Moyen Âge et qui respecte deux ou trois éléments clés : non, les rues ne sont pas toutes pavées, loin s’en faut. Non, le bas des robes n’est pas propre. Non, les gens ne se lavaient pas tous les jours. Oui, la bouillasse est omniprésente. Non, les forêts ne ressemblent pas à la forêt de Fangorn mais ne sont pas non plus des jardins de Le Nôtre. Non, le tout à l’égout n’existe pas et oui, les excréments sont simplement jetés dehors dans le « jardin », dans la rue, etc… Et oui, le Moyen Age est une période de l’histoire sombre et obscurantiste, violente et injuste.

 

Le personnage principal Uthred est taxé de paganisme mais aussi surnommé « l’incroyant ». Il me semble pourtant que c’est tout le contraire : il fait preuve d’une foi assez inouïe tout au long de la série… Les épisodes commencent d’ailleurs souvent par cette voix off ou il répète sans cesse : « J’ai foi en ma destinée ». Et vu les différents déboires qui ne cessent de lui arriver, il a grand besoin d’une foi à toute épreuve pour continuer à avancer !

Avec son côté intègre et passionné, le personnage est très attachant. Il est loin d’être parfait et cela le rend humain.

Il n’est d’ailleurs pas le seul dans ce cas dans cette série : les vikings sont tout aussi attachants même quand ils ont le rôle des « méchants envahisseurs ».

.

Fiche technique. (Source : Wikipédia)

Titre original

The Last Kingdom

Genre

Drame historique

Création

Basé sur The Saxon Stories de Bernard Cornwell

Production

Chrissy Skinns

Acteurs principaux

Alexander Dreymon
David Dawson
Tobias Santelmann
Ian Hart
Eliza Butterworth
Harry McEntire

Musique

John Lunn

Pays d'origine

Royaume-Uni

Chaîne d'origine

BBC Two
BBC America

Nb. de saisons

3

Nb. d'épisodes

26

Durée

52-60 minutes

the last kingdom, série télé, série
Alfred et Uthred

Pour la petite histoire.

Cette série est l’adaptation d’une série de roman de Bernard Cornwell, un auteur Britannique.

Si l’œuvre littéraire compte 11 romans aujourd’hui, la série en adapte deux à chaque saison. Selon ce que Cornwell raconte dans la postface de ses romans, il serait un descendant de ces Uthred rois des Bamburgh Castle, et il souhaitait créer une histoire en hommage à ses ancêtres ou se mêlerait fiction et Histoire. Je n’ai pas encore lu ses romans, mais je trouve que la série y parvient très honorablement.

L’acteur principal a raconté dans différentes interview que le tournage était multiculturel : les acteurs sont tous de nationalités différentes. Il raconte également : "Le plateau était comme une plaine de jeux, on ne devait même pas savoir où était la caméra, on jouait simplement notre rôle, on se sentait très libre, comme sur le tournage d’un documentaire. "

Pour incarner Uthred, Alexander Dreymon, s’est entrainé à l’équitation.

Le tournage a eu lieu en Hongrie et en plein air : ainsi il faisait très froid l’hiver, et très chaud l’été !

 

Vous avez aimé cet article? Vous avez des questions ? Des remarques ?

Partagez les moi dans les commentaires ! Je serai ravie d’échanger avec vous ! 😉

Si vous voulez voir et/ou offrir cette série, vous pourrez la trouver en cliquant sur le lien ci-dessous :

The Last Kingdom saison 1 à 3

 


 

 

Commenter cet article

Cedric 11/09/2019 11:54

Hello,

J’ai lu tes écrits avec beaucoup d’intérêt. « The Last Kingdom » est une superbe série dramatique. J’ai bien aimé l’histoire et je trouve qu’Alexander Dreymon incarne très bien Uhtred.

Gwladys Jativa 11/09/2019 15:58

Je te remercie pour tes lectures ! Je ne peux qu'être d'accord avec toi : c'est une excellente série et Dreymon est très bon dans son rôle. Mais je ne suis pas d'accord avec ceux qui compare The Last Kingdom à Viking. Toi qui a vu les deux, qu'en penses tu ?